Bucolique

Voici les prés du Cailar, petit village gardois, capitale de la Petite Camargue et de la Bouvine, 
ensoleillés par des milliers de boutons d'or et multitudes de fleurs printanières.

De vastes étendues où chevaux et taureaux partagent l'herbe abondante en cette saison. 

Bientôt en mai, ces prés seront fauchés en plusieurs fois pour un fourrage de qualité.




L'arbre solitaire du pré !
Physionomie différente du paysage.
La première date d'hier et la deuxième a été prise en janvier.
Je reviendrai en été et en automne pour le nommer l'arbre des 4 saisons. 







Deux petits curieux nous détaillent ; 
l'un est assez drôle avec la bande blanche sur son museau et ses oreilles noires.



Hi Hi !!! Indifférente à notre présence et très naturellement, cette vache arrose les fleurs !!! 







Un tapis vert formé par des lentilles d'eau recouvre la roubine
Chemin de jeux de lumière qui longe un autre chemin sur une odeur de miel. 
Des jolies fleurs blanches, aux pistils bien dessinés attendent que les abeilles butinent.



Rapide coup d’œil à droite et à gauche de la barrière ! Pas de taureaux proches mais nous pouvons apercevoir au fond du pré des petites taches noires. Les taureaux se tiennent groupés.






Peu importe ce qu'il se passe... Madame la Mouche s'en frotte les pattes ! 




Je vous souhaite un excellent dimanche plein de douceur !

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Non loin de Terre Neuve

Les 7 Capitelles à Saussines