Articles

Affichage des articles du 2017

Après l'été

Image
Un peu de poésie accompagne ces images.
J'ai choisi un poème de Pablo Neruda extrait du livre "La centaine d'amour".




Le chemin qu'a mouillé l'averse du mois d'août resplendit comme une coupure en pleine lune, comme une entaille en pleine clarté de la pomme, ouverte au beau milieu dans le fruit de l'automne.









Brume, espace ou ciel, vague réseau du jour
croisant en songes froids, en rumeurs, en poissons,
le brouillard insulaire assiège le pays,
sur l'éclat du Chili palpite l'océan.








Tout se concentre ainsi que le métal, la feuille
se cache avec l'hiver dissimulant sa souche.
Aveugles nous voilà, sans cesse et rien de plus.







Rien de plus que sujets de la couche secrète
du mouvement, adieu, du chemin, du voyage :
adieu, laissons tomber les pleurs de la nature.











Exposition Halle du Verre

Image
C'est à Claret, dans l'Hérault et c'est du 3 mai au 30 novembre 2017 !
Cette exposition porte bien son nom MERVEILLES.
On découvre un univers de transparence, de finesse, de mélanges de matières naturelles.
Des artistes qui ont su mettre leur originalité dans toutes ces créations plus belles les unes que les autres. Voici quelques photos, il en reste beaucoup à voir.
Allez-y, vous en serez enchantés !  Vous serez plongés dans un univers de Lumière. 
MERVEILLES... en sortant, il ne reste que ce mot en mémoire !






















































Pour plus d'infos, cliquez ICI
Les artistes participants :

Stéphane RIVOAL et Eléa BAUX
Vincent BREED
Mathilde CAYLOU
Delphine COINDET
Manuel DIEMER
Emmanuelle ETIENNE
Oliver FONDERFLICK
Sandrine ISAMBERT
Thibault LAFLEURIEL
Julie LEGRAND
Martine LUTTRINGER
Simon PEROT
Michèle PEROZENI
Arnaud VASSEUX


Enfin de l'altitude !

Image
Sur ces chemins de montagne, j'ai rencontré les écrits de Sylvain Tesson tirés du livre "Les Chemins noirs"... des lignes emplies de poésie, qui invitent à la découverte de la nature ainsi que de son moi "profond" afin de se retrouver pleinement dans ses certitudes et ses errances !



Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson. Entretien « Corseté dans un lit, je m’étais dit à voix presque haute : “Si je m’en sors, je traverse la France à pied”. Je m’étais vu sur les chemins de pierre ! J’avais rêvé aux bivouacs, je m’étais imaginé fendre les herbes d’un pas de chemineau. Le rêve s’évanouissait toujours quand la porte s’ouvrait : c’était l’heure de la compote.
Un médecin m’avait dit : “L’été prochain, vous pourrez séjourner dans un centre de rééducation”. Je préférais demander aux chemins ce que les tapis roulants étaient censés me rendre : des forces. »








Le Champel 


Les Chalets de Miage


Sur le chemin de Miage




Les Lacs Jovet... enfin arrivés, après 2H30 de marche !


S…

Un joyaux de l'histoire

Image
L'Aven Armand... on dit que dans cette grande salle, on pourrait loger  la Cathédrale de Notre-Dame de Paris !
 Je le crois aisément, tant  cet espace hors du temps où lumières, images et sons  tissent des liens entre la fiction et le réel… 
Jules Verne nous raconte l’histoire extraordinaire de ce gouffre revisité avec tout son imaginaire,  dans une plongée à plus de 100 mètres sous terre et au cœur de nos émotions souterraines.


















Découvert sur le Causse Méjean le 17 Septembre 1897 par Louis ARMAND,  ce site merveilleux à ouvert ses portes au public depuis le 11 Juin 1927.












Un guide passionné nous a fait admirer, grâce à une mise en lumière aux effets changeants, la Forêt Vierge et ses 400 stalagmites uniques au monde. 
On n'oubliera jamais le Palmier, le Dindon, les Draperies, les Méduses,  le Chou-Fleur, la Mâchoire du Tigre…. 
et bien entendu la Plus Grande Stalagmite connue à ce jour dans le monde  qui du haut de se 30 mètres brille et scintille comme un diamant.






















Entre Terre et Ciel

Image
Nous sommes partis de Nivoliers sur le Causse Méjean, à 970 mètres d'altitude. Le vent souffle assez fraîchement mais pour marcher, rien de mieux ! Au loin, on aperçoit le Causse de Sauveterre de l'autre côté des Gorges du Tarn.
Dans ce parfum de liberté qu'offre des monts à perte de vue, sur un chemin de pierre ou dans l'herbe aride qui cache une vie intense, il semble qu'il y ait plus de ciel que de terre.