Le bleu de Majorelle


Outre sa collection de cactées et de plantes venues des quatre coins du monde, le Jardin Majorelle possède de nombreux bassins dans lesquels poussent nénuphars, lotus, papyrus et autres plantes aquatiques.

Couleur bleu outremer claire et intense, relativement douce. 
Cette couleur inspire la détente, la relaxation, 
utilisant à cet effet sa légère teinte de violet pour adoucir sa couleur, 
et ainsi engendrer une nuance plus douce.
















En 1937, l'artiste français Jacques Majorelle peint son atelier à Marrakech dans ce ton vif, 
qui choque beaucoup de monde, 
si bien que l'on donnera son nom à cette couleur. 
Même les murs du jardin sont peints en cette couleur.














Yves Saint Laurent et Pierre Bergé découvrent le jardin Majorelle en 1966, 
au cours de leur premier séjour à Marrakech.

« Très vite nous devînmes familiers de ce jardin, il n’était guère de jours sans que nous nous y rendions. Il était ouvert au public mais il n’y avait presque personne. Nous fûmes séduits par cette oasis où les couleurs de Matisse se mêlent à celles de la nature. » … « Aussi, quand nous avons appris que ce jardin allait être vendu et remplacé par un hôtel, nous fîmes l’impossible pour arrêter ce projet. C’est ainsi qu’un jour nous devînmes propriétaires du jardin et de la villa. Au cours des années, nous avons redonné vie au jardin. »

Yves Saint Laurent, Une passion marocaine, de Pierre Bergé
Éditions de la Martinière, 2010



C’est en 1980 que Yves Saint Laurent et Pierre Bergé achètent le jardin Majorelle
 et le sauvent ainsi d’un projet de complexe hôtelier 
qui signifiait sa complète disparition. 
Les nouveaux propriétaires décident d’habiter la villa de l’artiste,
 rebaptisée Villa Oasis, 
et entreprennent d’importants travaux de restauration du jardin pour 
« …faire du jardin Majorelle le plus beau jardin – celui que Jacques Majorelle avait pensé, envisagé. »







Un oasis de calme dans Marrakech pleine de vie ! 

J'espère que la visite vous a plu... 
Deux tortues prenaient avidement les rayons du soleil... au milieu des couleurs enchanteresses.
10 commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Non loin de Terre Neuve