Au théâtre ce soir !


L'Association Théâtre Populaire 
présentait ce soir au Grau du Roi :

"Yvonne, Princesse de Bourgogne"

Witold Gombrowicz

Écrite en 1938, la pièce est à la fois une satire, une farce totalement grotesque et intemporelle. Son écriture, féroce, n’a rien perdu de sa verve ni de sa signification.

Le prince et ses amis rencontrent à la promenade Yvonne une jeune fille sans charme. Le prince Philippe la déteste aussitôt. Pourtant, pour défier ce sentiment de répulsion, il décide de l’épouser. Introduite à la cour royale, Yvonne y devient un facteur de décomposition. Sa présence muette, apeurée, révèle à chacun ses failles, ses vices.

Neuf acteurs interprètent en jeu masqué la cour de Bourgogne, sa suffisance, sa violence puis son désordre. Yvonne, elle, avance non masquée. Son corps est sans carapace, son jeu naturel et sauvage.

Dans le travail d’Anne Barbot, la Commedia dell’arte rencontre le théâtre Nô. L’implication des corps des acteurs, le travail de chœur, l’esthétique anguleuse des masques sont autant d’ingrédients qui emportent le spectateur dans un monde éminemment sensible et troublant.










Witold Gombrowicz nait le 4 août 1904 en Pologne et meurt le 24 juillet 1969 à Vence. Il est reconnu comme l'un des plus grands auteurs du XXème siècle et a influencé de nombreux écrivains, comme Milan Kundera. Les œuvres de Gombrowicz sont caractérisées par une analyse psychologique profonde, un certain sens du paradoxe, un ton absurde et antinationaliste.

Très bons acteurs ! 
Cette pièce est drôle mais aussi cruelle. 
Elle démontre le tragique d'être différent.
Les costumes sont magnifiques, 
les maquillages transforment les visages.
J'ai beaucoup aimé...  
16 commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Juste avant la récolte du sel

Non loin de Terre Neuve