jeudi 25 avril 2013

Le temps, comme il me manque...



Port de plaisance de Port-Camargue
 par une belle journée ensoleillée...



Comme j'aimerai être ce bateau, porté par les flots, 
voguant vers un horizon lointain...
Le temps, pour l'avoir eu, est une grande richesse. 
Prendre son temps... ces dernières semaines, 
c'est le temps qui m'emporte et je suis désolée, 
croyez-moi,  de ne pouvoir aller voir vos blogs, 
mes cher(es) ami(es) et d'y écrire des petits mots...


Mais ce n'est que partie remise... 
je dois m'organiser et retrouver ce temps qui m'est cher !
Lorsque la saison estivale approche, 
elle n'est jamais synonyme de vacances, hélas... chez moi !


Si je sens que je me noie, promis... 
je vous appelle "Au secours !" ;-)


Vous me manquez... mais à très très vite, j'espère !!! 

mercredi 17 avril 2013

Quand le Moyen-Age nous raconte son histoire

On ouvre grands ses yeux !!! 

Balade dominicale à Les Matelles, petit village médiéval 
situé dans le département de l'Hérault.

Ce village est un petit bijou. 
Il doit être bien agréable de vivre en ces lieux 
où j'ai ressenti de la quiétude.

C'est la belle saison.. des fleurs, du soleil et peu de monde ! :-)

Dès lors que l'on passe le porche, on rentre dans l'histoire... 

































Le Lirou qui se jette en aval dans le Lez

samedi 13 avril 2013

Du soleil, de la couleur !


Esprit marin de coques en coques...
Beaucoup de promeneurs aujourd'hui foulent les rues du Grau du Roi et se baladent le long du canal qui mène au port de pêche. 
Et pour cause, un temps magnifique, comme une renaissance ! 
Les tables des restaurants invitent à s'asseoir et à déguster les plats régionaux, à flemmarder car tout est invitation à la détente, à offrir son visage aux premiers rayons de soleil caressant pour avoir de belles couleurs.
Des couleurs partout, en reflets sur les flots...


« Sois comme un promontoire 
contre lequel les flots viennent sans cesse se briser. »

de Marc-Aurèle



Se sentir tout simplement vivant...


















dimanche 7 avril 2013

Je me retrouve sur vos tables... et je me nomme quelquefois "la Baleine"


Ce ciel bleu, légèrement voilé, 
les rayons du soleil si rares ces derniers temps, 
ont donné à cette journée un air de vacances...

Grande envie de découvrir 
des espaces colorés, sauvages...

Je n'étais jamais allée à Salin-de-Giraud,  
sur le site des Salins du Midi 
qui se situe dans le département 
des Bouches-du-Rhône.

C'est chose faite, voici quelques photos 
que j'ai plaisir à vous faire découvrir.

LE SEL que l'on retrouve dans nos assiettes 
dans une version plus élaborée 
mais aussi sous une forme plus  brute : 
agriculture, chimie, déneigement, traitement de l'eau et autres activités industrielles.



























Bon début de semaine... :-)) 

samedi 6 avril 2013

Du bleu parce qu'on en manque...


Capricieux le temps en ce moment !!! 
Pour ce week-end, je vous offre 
du bleu, de la lumière...

Grosses bises :-)


lundi 1 avril 2013

Bonjour, je m'appelle Petale Antonia...


J'ai vécu à Ambrussum dans la première moitié 
du Ier siècle après J.C. 

Je suis une ancienne esclave affranchie 
d'origine grecque, 
je connais tous les secrets de la vie du site. 

  La balade romaine que nous allons faire ensemble 
devrait durer une heure trente 
sur une boucle de 2,3 km.
                

J'espère que vous avez le temps... ;-)




Je vais vous raconter l'histoire d'Ambrussum...



Sous nos pieds, la via Domitia 
qui reliait les Alpes aux Pyrénées.

C'est la plus ancienne voie romaine 
construite en Gaule. 

Son tracé a été élaboré vers 120 av. J.-C.

Ici, la via Domitia reprend le tracé 
de la légendaire voie Héracléenne.

 Avec le temps, les agglomérations gauloises 
situées sur son passage 
deviennent des relais d'étape
comme ce fut le cas pour 
l'Oppidum d'Ambrussum.





Voici le rempart, 
vestige le plus ancien visible sur la colline.

Celui-ci a été construit 
dès la création de l'agglomération gauloise. 

Il a subi de nombreux remaniements. 

Aujourd'hui, il conserve 24 bastions, 
sur une longueur de 635. 

Sa longueur d'origine était de 1 km 
et délimitait une ville de 5 ha. 

Son épaisseur : 7,50 m.








C'est un vrai bonheur pour nos narines, 
il suffit d'effleurer une touffe de thym
pour sentir les effluves des plantes aromatiques.

Le pin d'Alep est très odorant également. 

On retrouve des chênes verts, des lauriers tin...

Mais rendons-nous au bord du Vidourle 
où une petite merveille nous attend...






Le Pont d'Ambroix 
était un imposant ouvrage d'art 
de près de 175 m de long 
et comptait probablement entre 9 et 11 arches. 

Il permettait à la via Domitia 
de franchir le Vidourle.

Ce pont est sans doute le plus ancien de la région, 
construit aux alentours du début de notre ère.



Dans l'Antiquité, le Vidourle n'avait pas 
sa physionomie actuelle ;
 il pouvait s'étaler largement sur la rive gauche 
et n'était pas encaissé 
entre des levées de terre et de digues. 











Même en levant les yeux au ciel, 
l'histoire reste écrite dans le sol... 





Excellent lundi de Pâques à vous tous ! 

Signé Petale Antonia... venue d'une autre époque... ;-)


Découvrez aussi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...